Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 La Source Immo, Agence immobilière FRANCONVILLE LA GARENNE 95130

Franconville les espoirs du club d’athlétisme rêvent de concourir aux JO de 2024

Publiée le 14/09/2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors que Paris sera officiellement désignée ville hôte des JO 2024 ce mercredi soir, les jeunes athlètes valdoisiens imaginent déjà ce moment « magique ».

Les spécialistes leur prédisent un bel avenir. Les jeunes athlètes du club de l’Entente Franconville Césame Val-d’Oise (EFCVO), l’un des meilleurs de France, sont motivés à l’idée de disputer les Jeux olympiques 2 024 « à domicile ». Et si certains peuvent déjà espérer être sélectionnés pour les jeux de Tokyo en 2020, ils rêvent de briller quatre ans plus tard sur la pelouse du stade de France, à quelques encablures de chez eux. Et notamment Heather Arneton, considérée à tout juste 15 ans comme la nouvelle perle de l’athlétisme tricolore. « Participer aux jeux à Paris, ce serait juste incroyable », sourit la spécialiste du saut en longueur, qui détient le record du monde de sa catégorie (les minimes), avec un bond à 6,57 m ! Pour l’adolescente qui jongle entre ses entraînements et ses cours de 3e, « les Jeux olympiques, c’est magique ». « Il n’y a pas au-dessus », souffle-t-elle avec une bonne humeur communicative.

Un avis partagé par son partenaire de club Ludovic Besson. « C’est la plus grande compétition sportive de tous les temps », souffle le spécialiste du décathlon, vice-champion du monde cadets en 2015 et quatrième des Championnats d’Europe juniors en Italie, en juillet dernier. Le jeune homme (19 ans), pense déjà à Paris, même s’il reconnaît que c’est « encore assez lointain ». « Dans nos têtes, ça va être différent », sourit-il. Et il est d’autant plus motivé que sa famille vit dans le XVIIe arrondissement de la capitale. « Sur des compétitions internationales, c’est très rare qu’ils puissent m’accompagner, glisse l’étudiant en deuxième année de BTS Management des Unités Commerciales. Mais quand ils sont là, ça apporte un surplus de motivation. Du côté humain, la satisfaction est encore plus grande. »

Les deux prodiges sont déjà plongés dans l’ambiance des jeux. Ainsi, Ludovic Besson est l’un des membres du comité des athlètes Paris 2024. Il a notamment participé à plusieurs réunions, où il a pu « donner (son) avis » aux côtés de champions comme Teddy Riner ou Stéphane Diagana. Heather Arneton, de son côté, était invitée en juin dernier aux « journées olympiques », organisées à Paris. Elle a notamment couru sur une piste d’athlétisme flottante installée sur la Seine, aux côtés de Marie-José Pérec ou du basketteur Nicolas Batum. « Il y avait énormément de personnes, tout le monde était heureux, sourit-elle. C’était trop bien. »

Un enthousiasme partagé par les dirigeants de leur club, régulièrement représenté dans les équipes de France olympiques (trois sélectionnés en 2012 à Londres, quatre en 2016 à Rio). « Ce qu’on peut espérer, c’est que ça déclenche une envie chez les jeunes de faire du sport, glisse ainsi Dominique Dufour, co-président de la structure aux 1 250 licenciés. C’est une fantastique opportunité. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre actualité